Envestio arnaque comme Kuetzal ? (2/2)

Envestio arnaque comme Kuetzal ? (2/2)

Suite à de nombreuses demandes de lecteurs, je partage dans cet article les dernières nouvelles dont j’ai connaissance concernant la crise du crowdlending qui secoue la communauté des investisseurs en crowdlending.

La crise du crowdlending européen

En effet la crise est, d’une part, due à des révélations lancées par les lanceurs d’alertes et blogueurs qui ont permis de révéler l’arnaque que sont certaines plateformes, et d’autre part, sans doute une crise plus longue de confiance envers ce type d’investissement et l’absence de régulation qui l’entoure.

La perte de confiance peut avoir une répercussion importante sur des plateformes honnêtes qui doivent faire face à un grand nombre de demandes de retraits par des investisseurs inquiets.

Cette crise ne concerne que les plateformes de crowdlending européennes, les plateformes anglaises ne sont pas concernées. Au Royaume-Uni, la réglementation est une des plus encadrée qui soit pour le crowdlending. Mais personnellement, aller convertir les euros en pounds avec le Brexit non merci.

Je suis personnellement touché par la crise

Chacun doit prendre et assumer ses propres décisions et actions quand il s’agit d’investissement.

Je suis le premier à clamer qu’il faut maintenir une allocation diversifiée pour diminuer les risques. Pourtant je n’ai pas respecter ce principe sur mon portefeuille crowdlending.

Une perte nette de 57,6% de mon allocation

Envestio était la première plateforme dans laquelle j’ai investi. Entre temps j’ai diversifier mes investissements à travers d’autres plateformes mais je n’ai pas équilibrer mon allocation.

Grosse erreur. Face au “bon fonctionnement” d’Envestio, j’ai été avide.

  • Envestio représente 51,5% de mon allocation.
  • Kuetzal représente 6,1% de mon allocation.
Chart

En écrivant ces lignes la colère monte mais je ne dois cette qu’à moi-même. Je n’ai pas respecter ma stratégie d’investissement et je n’ai pas non plus fait les vérifications nécessaires (due diligence).

Note aux lecteurs

En plus de l’émotion, ayant une vie très chargée, j’écris cet article rapidement et assez fatigué de la semaine qui vient de s’écouler.

Les articles anglais ci-dessous sont traduits à l’aide d’un logiciel.

J’appelle chacun à suivre les liens pour lire les versions originales.

2 lanceurs d’alertes principaux

15 janvier 2020: @rpeerduck pose un ultimatum à Envestio

Suite aux échanges assez vifs avec Envestio sur Twitter, le lanceur d’alerte @rpeerduck, après avoir donné un ultimatum d’une semaine à Envestio, avait désactivé son compte Twitter.

Envestio arnaque comme Kuetzal ? (2/2) 1

Suite à la désactivation du compte de @rpeerduck, la communauté était restée en attente des révélations sans rien voir venir.

16 janvier 2020: 1er communiqué de presse officiel d’Envestio

Le lendemain, Envestion diffusé un communiqué officiel pour rassurer ses investisseurs.

Voir la traduction dans mon précédent article.

17 janvier 2020: 2nd communiqué de presse officiel d’Envestio

Envestio arnaque comme Kuetzal ? (2/2) 2

Voici la traduction du communiqué de presse ci-dessus:

Envestio réagit à la panique sur le marché de financement participatif de la Baltique, causée par l’effondrement de la plate-forme estonienne Kuetzal, en renvoyant son ancien chef de l’exploitation Evgeniy Kukin à son poste.

La fin de 2019 sur le marché du financement participatif baltique a été assez difficile pour tous les acteurs, car la défaillance de la plate-forme Kuetzal a provoqué une crise de confiance et a incité de nombreux investisseurs à retirer leurs fonds du marché.

Envestio a également dû faire face à un certain nombre de rachats d’investissements prématurés et de retraits de fonds ultérieurs, qui ont été réalisés sans retard et en totalité grâce au fonds de réserve d’Envestio, qui, dans les circonstances actuelles, varie de 500 000 à 800 000 euros.

Afin de minimiser la place aux rumeurs et spéculations négatives, provoquées par des changements dans le conseil d’administration d’Envestio, qui ont eu lieu presque simultanément avec des changements similaires à Kuetzal (pour des raisons absolument différentes, cependant – Envestio a été acheté par un solide investisseur européen) le nouveau propriétaire d’Envestio, M. Arkadi Ganzin a conclu un accord avec l’ancien chef de l’exploitation de M.

Envestio Evgeniy Kukin pour retourner à ce poste à partir du 15 janvier 2020.

Dans le même temps, M. Eduard Ritsmann, qui a été nommé au poste de COO et de directeur du développement juste après la vente de la plateforme en décembre 2019, continuera à travailler pour Envestio en tant que chef des ventes.

Par conséquent, aucun parallèle ne doit être établi entre les affaires Envestio et Kuetzal, car Envestio conserve à bord toute l’équipe de professionnels, avec laquelle elle est devenue l’un des leaders du marché de crowdinvesting de la Baltique, a gagné la confiance de près de 15 000 investisseurs enregistrés et a maintenu un paiement parfait. discipline et maîtrise de solides réserves financières pour assurer une activité opérationnelle ininterrompue et fiable.

Ce communiqué apporté soit disant quelques clarifications suite aux allégations portées contre Envestio. Cf mon précédent article.

Depuis le 21 janvier 2020: Disparition d’Envestio

Le site d’Envestio stop de fonctionner.

Envestio laisse entendre dans un tweet de diffusion du dernier communiqué que des hackers s’en prennent à son site.

Envestio arnaque comme Kuetzal ? (2/2) 3

Toutefois, il semblerait que le site a été désactivé et non hacké. Le site aurait été retiré de l’hébergeur Microsoft Azure.

Etrangement j’ai continuer à recevoir un grand nombre de notifications de nouveaux projets de la part d’Envestio.

Envestio arnaque comme Kuetzal ? (2/2) 4

A la recherche de plus d’informations sur Envestio

Je traduis ici l’article What is the situation with Envestio? du blog Explorer P2P.

Cet article tente de répondre à quoi est due la disparition d’Envestio.

Rappel traduction rapide avec un logiciel.

Quelle est la situation avec Envestio?

Nous n’avons jamais accordé au site estonien P2P Envestio une couverture sur ce site, mais nous pensons que les événements d’aujourd’hui sont importants et nécessaires à couvrir. Envestio était un site qui se concentrait sur l’accès à des prêts P2P à taux d’intérêt très élevé dans la région de la Baltique. Il a levé 35 millions d’euros auprès de 15 000 investisseurs. Envestio a offert des prêts très exotiques, y compris le financement de «plates-formes minières de cryptage» et de «l’affacturage de fruits»?!.

Hier, Envestio a affirmé qu’il avait été attaqué, provoquant des pressions financières et un piratage du site Web de sa société, de la structure de sa plateforme interne et de ses bases de données. Depuis lors, le site Web a complètement disparu. Selon les experts en informatique , le site Web n’a pas disparu en raison d’attaques de piratage (c’est-à-dire DDOS, etc.), mais plutôt parce que le site Web lui-même a été simplement supprimé du fournisseur d’hébergement cloud Microsoft Azure.

Lorsque les entreprises connaissent véritablement un piratage sévère de leurs systèmes, elles trouvent toujours des moyens de communiquer avec leurs clients et utilisateurs. Cela peut se faire via Twitter, Facebook et d’autres méthodes. Au lieu de cela, il n’y a eu aucune communication de quiconque chez Envestio depuis près de 48 heures. Pour ajouter à l’inquiétude, hier soir, le directeur de l’exploitation précédent, qui avait annoncé qu’Envestio serait de retour pour diriger l’entreprise, a supprimé toute sa présence en ligne (linkedin, twitter, facebook), etc.

Croyons-nous vraiment que Envestio a été piraté? Au lieu de cela, cela ressemble à une tentative mal planifiée et mal exécutée pour exécuter ce qui est connu comme une «escroquerie de sortie», où des tiers anonymes sont blâmés pour avoir causé des pertes. Nous devons être clairs sur le fait que nous n’avons aucune preuve actuelle pour le prouver, et espérons pour le bien des investisseurs que ce n’est pas vrai. Les futures enquêtes policières le détermineront. Cependant, beaucoup ont noté que les annonces récentes (piratage, etc.) et les disparitions ultérieures sont similaires à celles de nombreuses escroqueries dans le passé.

Erreur Investio 404

Qu’est-ce qui a causé cela?

Une fois Kuetzal effondré , les investisseurs P2P ont rapidement commencé à prêter attention aux investisseurs pour Envestio. De nombreux investisseurs ont contacté Envestio pour leur demander de racheter leurs prêts (avec une remise de 5%). Les principales raisons pour lesquelles ils l’ont fait étaient:

  • Les investisseurs d’Envestio avaient nommé un nouveau COO très étrange avec des liens apparents avec diverses escroqueries passées, à la place de la direction précédente
  • On ne savait pas vraiment à qui appartenait le site. Il y avait des rumeurs fortes et fiables que c’était un sujet de préoccupation majeur
  • Il devenait clair qu’il y avait de nombreux prêts et emprunteurs douteux. De nombreux emprunteurs avaient des problèmes fiscaux majeurs
  • La direction d’Envestio s’est livrée à du harcèlement et à de l’intimidation extrêmement peu professionnels de personnes sur les réseaux sociaux qui avaient soulevé des préoccupations valables à propos d’Envestio
  • La promesse de sortie anticipée n’a pas été correctement financée
  • Le lancement d’une «fake news» et d’une campagne de censure visant à empêcher la discussion des préoccupations concernant Envestio dans les forums et groupes de discussion des investisseurs P2P

Cet homme est-il le véritable propriétaire d’Envestio?

Lorsque Kuetzal a échoué, les investisseurs ont découvert qu’il était très peu probable que le propriétaire enregistré ait eu un réel intérêt économique ou managérial dans l’entreprise. C’est pourquoi les gens ont commencé à s’intéresser de plus près au nouveau propriétaire d’Envestio. En novembre 2019, Envestio a annoncé qu’elle avait été achetée par un mystérieux “ investisseur stratégique ” d’Allemagne appelé Arkadi Ganzin.

Alors, qui est M. Ganzin? Pourquoi a-t-il acheté l’entreprise? Quel est son parcours? En quoi est-il stratégique? Beaucoup de gens ont demandé à Envestio mais n’ont pas obtenu de réponses appropriées. Son expérience officielle était dans les entreprises pétrolières et gazières. Il n’a jamais mentionné Envestio dans son profil linkedin .

Ce changement de propriétaire et la suppression de l’ancien chef de l’exploitation Evgeniy Kukin ont déclenché de nombreuses sonnettes d’alarme parmi les observateurs proches, y compris le nouveau compte Twitter d’initiés « Roasted Peerduck ». Afin de calmer ces inquiétudes, Envestio a annoncé le 15 janvier le futur retour de M. Kukin, le nouveau directeur des opérations étant rétrogradé au poste de “chef des ventes”.

Quelle était la théorie la plus courante derrière ces événements? C’était qu’Arkadi Ganzin n’était qu’un «front», et que d’autres personnes plus puissantes contrôlaient vraiment les choses en coulisses. Nous n’avons pas obtenu de preuve de toute façon à ce stade.

Arkadi Ganzin, propriétaire d'Investissement

Pourquoi Envestio a-t-il manqué d’argent si rapidement? Est-ce normal?

La plupart des sites d’investissement P2P ne peuvent jamais avoir de problèmes de liquidité. Pourquoi? Parce qu’ils détiennent des fonds d’investisseurs en fiducie dans un compte bancaire séparé. Si vous voulez récupérer votre argent, ils l’ont et vous le transfèreront. Que se passe-t-il si vos fonds ont déjà été investis? Vous devez soit vendre vos prêts sur le marché secondaire, soit attendre que le prêt arrive à échéance. Facile. Mais ce n’est pas ainsi qu’Envestio, Kuetzal et certains autres sites ont attiré des investisseurs. Au lieu de cela, ils ont promis que si vous leur donniez un petit pourcentage, vous pourriez retirer à tout moment. Cela sonne bien, non? Mais ces sites n’ont jamais eu de réserves de liquidités importantes, indépendamment de ce qu’ils ont affirmé. Certains prétendaient avoir des partenariats avec diverses sociétés inconnues de Hong Kong qui fourniraient comme par magie les fonds nécessaires. Nous n’avons aucune preuve de la réalité de cela, mais ont de forts doutes. La réalité est que ces promesses n’ont jamais été conçues pour une situation où les investisseurs voulaient tous se diriger vers la sortie en même temps.

Le jour où Envestio a prétendu être soumis à diverses attaques, c’était également le lendemain du non-respect de sa promesse de remettre des fonds aux investisseurs dans les 5 jours ouvrables. Le dernier retrait réussi connu a été demandé le 12 janvier 2020. Nous pensons que les annonces «d’attaque» ont été conçues pour couvrir le fait que les investisseurs ne recevaient pas les fonds qui leur avaient été promis.

Et ensuite?

L’effondrement apparent de Kuetzal et d’Envestio représente un événement majeur dans l’évolution du P2P européen. Une grande somme d’argent est en jeu. De nombreux investisseurs ont potentiellement perdu beaucoup d’argent à Kuetzal et à Envestio. Certains ont perdu plus qu’ils ne peuvent vraiment se permettre de perdre. Cela nous rend à la fois inquiets et en colère. L’industrie européenne de l’investissement P2P possède de nombreux sites gérés de manière très professionnelle qui peuvent offrir de très bons rendements aux investisseurs par rapport au risque. Kuetzal et Envestio font partie d’un petit groupe de sites qui ont tenté d’attirer des investisseurs avec des rendements promis extrêmement élevés, des prêts de mauvaise qualité, une gestion incompétente, une propriété peu claire et des caractéristiques irréalistes. Le montant potentiellement perdu est relativement faible par rapport à la taille de l’ensemble du secteur. Mais les dommages potentiels à la réputation sont importants.

Nous encourageons fortement nos lecteurs à lire notre dernier article lorsqu’ils évaluent leurs portefeuilles de prêts P2P. Nous savons que certains de nos lecteurs ont tenté de quitter Envestio et étaient en retard de quelques heures seulement. Nous avons reçu quelques commentaires négatifs sur les réseaux sociaux selon lesquels nous avons exercé des pressions financières inutiles sur d’autres sites, ce qui pourrait affecter leurs investisseurs existants. Nous ne nous en excusons pas du tout. Explore P2P n’a jamais mentionné ou promu ces autres sites P2P en aucune façon. Si nous pouvons aider nos lecteurs à se placer en tête de la file d’attente de sortie sur une gamme de sites douteux et à éviter les pertes, notre travail est terminé. En fait, c’est l’une de nos principales raisons d’exister.

Si vous êtes un investisseur Envestio

La bonne nouvelle est que vous êtes nombreux. Et il existe déjà une communauté solide qui a déjà commencé à interagir avec les forces de police, les régulateurs et les avocats concernés. Nous vous recommandons de télécharger l’application Telegram sur votre téléphone (depuis Google Play ou Apple iTunes) et de rejoindre le groupe appelé «EnvestioDiscussion». Il y a déjà plus de 900 membres et il s’agit très probablement de la meilleure source future d’actualités et de discussions d’actualité sur la manière dont les investisseurs peuvent rechercher le recouvrement de leurs fonds. Nous vous souhaitons le meilleur.

Premier recours en justice

Je sais que l’ECN (European crowdfunding Network) a rapporté auprès de la NCA (National Conduct Authority) les événements de la crise qui gronde.

Des intructions sont données à destination des investisseurs pour déposer une réclamation auprès de la police estonienne et du Conseil des gardes-frontières, qui peut être contacté ici: https: / /www.politsei.ee/en

Voici la publication de la ECN.

Rappel traduction rapide avec un logiciel.

ECN rapporte Kuetzal et Envestio à la National Conduct Authority

ECN rapporte Kuetzal et Envestio à la National Conduct Authority

PAR OLIVER SUR 22. JANVIER 2020NEWS & SURVEYS , NEWSLETTER , SALLE DE PRESSE , TOP-NEWS

Depuis la fin de 2019, le secteur du financement participatif estonien, en particulier en ce qui concerne les plates-formes de crédit, a fait l’objet d’un examen approfondi et d’une fraude potentielle. Les difficultés sont apparues jusqu’à présent sur deux plates-formes opérant à partir de l’Estonie, en particulier Kuetzal et Envestio . ECN a reçu un grand nombre de demandes de renseignements émanant d’investisseurs concernés qui n’ont pas été en mesure de retirer des fonds de leurs comptes ni prétendre avoir reçu aucune communication des plateformes. ECN ne peut pas juger à ce stade si les plateformes ont agi en violation de la loi. Mais la situation globale ne semble pas adéquate. Nous espérons que la situation sur les deux plates-formes estoniennes, Kuetzal et Envestio, est temporaire et souhaitons aux investisseurs et à la plate-forme une solution rapide et positive.

Kuetzal : ECN a été contacté à plusieurs reprises au cours des dernières semaines par des investisseurs concernés sur la plate-forme de financement participatif basée sur les prêts Kuetzal, en Estonie. Il est devenu évident qu’au moins depuis un changement de direction au second semestre 2019, les opérations de la plateforme manquent de réponse et de comportement auprès des investisseurs. ECN a contacté la nouvelle direction de la plateforme pour obtenir des éclaircissements, mais n’a pas reçu d’informations satisfaisantes susceptibles de clarifier la situation. ECN ne peut pas juger si la plateforme a agi de manière inappropriée envers ses investisseurs. ECN a notifié les autorités compétentes concernant Kuetzal et une enquête pénale a été ouverte par le parquet général:https://www.prokuratuur.ee/en/contacts/office-prosecutor-general

Envestio : De même, le 21 janvier 2020, la plateforme de financement participatif basée sur les prêts, Envestio, a fermé son site Web et publié des messages non concluants sur Facebook concernant des problèmes techniques. ECN a contacté la plate-forme pour obtenir des éclaircissements mais n’a reçu aucune rétroaction. Entre-temps, de nombreux investisseurs ont également contacté ECN. ECN ne peut pas juger si la plateforme a agi de manière inappropriée envers ses investisseurs. ECN a notifié les autorités compétentes concernant Envestio le 21 et à nouveau le 22 janvier 2020.

Contexte

À ce jour, il n’y a pas de législation spécifique pour le financement participatif en Estonie à l’exception de l’activité qui correspond au paragraphe 2 (2) des créanciers et intermédiaires de crédit (CCIA), selon laquelle: « Les dispositions de cette loi concernant un intermédiaire de crédit s’appliquent également à une telle personne qui intermède le crédit accordé par une personne qui n’exerce pas ses activités économiques ou professionnelles en tant que créancier et n’est pas un créancier aux fins de la présente loi .). »

Les investisseurs

Les dispositions générales sur la protection des consommateurs sont stipulées dans la loi estonienne sur la protection des consommateurs ( CPA ; une traduction non officielle (sur certains sites Web d’époque, vous aurez peut-être besoin d’un ancien navigateur pour cela) peut être consultée ici: https: //www.riigiteataja .ee / en / eli / 521082017004 / consolide / current tandis que des informations supplémentaires peuvent également être trouvées sur le site Web de la Consumer Protection and Technical Regulatory Authority, et ici, qui explique également comment déposer une plainte: https: //www.ttja .ee / fr / consommateurs / soumission-plaintes .

Veuillez noter qu’en tant que consommateur, compte tenu de la situation actuelle des deux plates-formes, il est préférable de supposer une fraude ou un délit présumé et de faire une réclamation auprès de la police estonienne et du Conseil des gardes-frontières, qui peut être contacté ici: https: / /www.politsei.ee/en

Cependant, l’investissement dans les plateformes de financement participatif doit être fait avec beaucoup de soin, une diligence raisonnable pertinente des opérations de la plateforme et des performances passées, et non pas uniquement sur la base des rendements promis.

Investisseurs et ECSP

Pour l’instant, la réglementation sur le financement participatif est applicable au niveau national et chaque État membre de l’UE a ses propres règles et supervision. Nous sommes heureux qu’en décembre 2019, la Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil se soient mis d’accord sur notre objectif à long terme de règles pour un cadre réglementaire européen harmonisé , offrant une protection des investisseurs améliorée et stricte à travers l’Europe, qui devrait être déployée en 2021.

Les investisseurs doivent être conscients que le changement de cadre réglementaire est susceptible de perturber certaines plates-formes, sinon la majorité, et que nous verrons probablement une consolidation sur le marché, qui pourrait de plus en plus inclure la fermeture ou les fusions entre plates-formes au cours des 18 prochains mois. Les nouvelles règles de l’ECSP offriront une protection appropriée aux investisseurs, mais il est également nécessaire que le secteur procède à une auto-déclaration adéquate et exécutoire. ECN recherchera le soutien des parties prenantes institutionnelles pertinentes pour garantir que la protection des consommateurs reste un aspect clé du développement du marché. Cependant, les investisseurs doivent veiller à diversifier leur investissement et à répartir suffisamment leur exposition au risque.

Plateformes

En fonction du modèle économique de toute opération spécifique de plateforme de financement participatif en Estonie, un certain nombre de lois privées et publiques doivent être respectées. Ceux-ci inclus:

Toute entreprise de financement participatif opérant en Estonie doit évaluer son modèle économique dans la mesure où elle doit se conformer aux lois susmentionnées et s’il peut y avoir des signes dans son activité qu’il est nécessaire de demander une licence ou d’enregistrer ses activités dans la banque financière estonienne. Autorité de supervision ( https://www.fi.ee/?lang=en ).

Pour une revue des régimes réglementaires européens, à la fin de 2017, nous vous suggérons de lire notre Review of Crowdfunding Regulation 2017 qui a été aimablement fournie par les cabinets numerus en Europe.

Adhésion ECN

L’ adhésion à ECN soutient notre propre travail et nos objectifs. L’adhésion est limitée à une année civile et doit être renouvelée au début de chaque année. Nos membres en général s’associent pour soutenir notre vision et s’engagent activement dans le développement d’un marché professionnel du crowdfunding à travers la réglementation et les meilleures pratiques. À aucun moment, ECN n’approuve aucun de ses membres ou leurs activités. ECN ne valide pas et ne peut pas valider la conduite professionnelle de ses membres, nous n’avons ni le mandat légal de le faire ni la capacité. Nous exhortons nos membres à fonctionner conformément aux lois nationales applicables et attendons la mise en œuvre des meilleures pratiques et la transparence conformément à notre Code de conduite . La surveillance est le rôle des autorités nationales de conduite.

Se tenir informé

Voici une liste des groupe Telegram qui se constituer pour suivre l’affaire.

Se préparer pour le pire la suite

D’autres plateformes vont être impactées par cette crise, qu’elles soient légitimes ou non.

Concernant d’autres plateformes “arnaques”, certains noms commencent à apparaître sur la toile comme Monethera, Wise Fund…Il est difficile de savoir ce qui est vrai ou juste de l’ordre de la panique mais c’est deux plateformes présentent des taux d’intérêts similaires à Kuetzal et Envestio.

De mon côté je vais méditer ce weekend sur la suite à donner.

J’espère que cet article vous amène plus d’éclairage sur la crise en cours.

0 0 vote
Évaluation de l'article
Envestio arnaque comme Kuetzal ? (2/2) 5

Je m’appelle Erwann (hé oui un Breton), j’approche à petits pas de la quarantaine, je suis marié à la plus belle des femmes (désolé) et papa de deux magnifiques enfants. Mes enfants et ma femme sont ma joie de vivre. Je travaille à temps plein comme ingénieur. Je partage avec vous mon chemin vers l’indépendance financière à travers l’investissement en ligne (bourse, trading et P2P lending) et en immobilier. Merci de vous intéresser à mon blog !

0
J'adorerais connaître vos pensées, veuillez commenter.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :