De nombreux sites proposent de télécharger un journal de trading

Il y a sur la toile de nombreux sites de trading qui proposent de télécharger un journal de trading.

Pour la majorité il s’agit d’un fichier Excel nommé journal de trading dans lequel tu trouveras quelques colonnes à remplir fastidieusement.

Après en avoir téléchargé un paquet j’ai décidé de créé mon propre journal de trading et de le partager à tous ceux, qui comme moi au début, galère à trouver un journal de trading de qualité.

 

Les critères d’un bon journal de trading

Le journal de trading est l’outil majeur de tout trader débutant.

Utilisation

Le journal de trading doit être simple d’utilisation et compréhensible.

Compréhensible ne veut pas dire “immédiatement compréhensible”. En effet quand tu n’as jamais utilisé de journal de trading il peut être nécessaire d’avoir une explication de son fonctionnement, d’où cet article 😉

Utilité

Ton journal de trading doit être utile ! Ca parait évident ? Et pourtant ça ne l’ai pas forcément. Le journal de trading doit te permettre de scanner ta stratégie et de faire un bilan régulier de ta progression.

Pour cela il doit tenir compte de plusieurs critères:

  1. Le money management
  2. La progression
  3. La performance

 

Télécharge mon journal de trading gratuitement

 

Le money management

La gestion du risque

“Ne trade pas si tu n’as pas défini ton money management”

C’est sans doute le conseil le plus utile que j’ai reçu.

Le money management, ou encore le risk management, est ce qu’on pourrait appeler la gestion du risque en français ou encore la gestion du capital.

99% des traders échouent parce qu’ils n’ont pas définit leurs stratégies de trading et de money management.

Cet article ne traite pas du money management qui un sujet qui mérite un réel approfondissement. Toutefois et pour faire simple, il m’a paru essentiel que mon journal de trading prenne en compte les 3 données suivantes:

  • Les frais de courtages
  • La perte maximale par trade
  • Le pourcentage d’allocation par trade

Les frais de courtage

A ne surtout pas sousestimer ! Les frais de courtage peuvent tuer dans l’oeuf ton apprentissage du trading.

Même si tu commences en paper trading (c’est à dire sans mises réelles) il faut prendre en compte les frais de courtage dans le journal de trading. Il faut t’y habituer afin de ne pas être surpris lors de ton passage en trading réel.

Heureusement pour nous il y une forte concurrence entre les brokers et les frais ont déjà fortement diminué depuis les premières années de trading en ligne par des particuliers.

 

La perte maximale par trade

Il s’agit du pourcentage maximum que tu es prêt à perdre par trade.

Afin de trader avec un esprit reposé et non stressé il faut définir ce qu’on est prêt à perdre et combien de fois est-on prêt à le perdre. Ton journal de trading doit permettre de faire ce calcul rapidement.

Je m’explique:

  • Si tu as un capital de 100 et que tu ne définis pas ton pourcentage de risque

Avec l’excitation du trader débutant, tu vas un jour ou l’autre miser gros. Trop gros pour ton capital. Disons que tu perds 19% d’un coup. A cela s’ajoute les frais de courtage, disons 1%.

Il te reste donc 100-(100*20%)= 80.

Si tu recommences il te reste 80-(80*20%)= 64.

Si tu recommences il te reste 64-(64*20%)= 51.20.

En 3 trades perdants tu as perdu presque la moitié de ton capital. Et autant te dire que te remettre d’une telle perte et presque impossible quand on débute.

  • Si tu as un capital de 100 et que tu définis ton pourcentage de risque

Reprenons le même exemple mais avec un risque maximum de perte par trade de 2%.

Tu as 100 et tu es prêts à perdre 3% (2% + 1% de frais).

Au bout de 3 trades perdants tu auras uniquement perdu 9% de ton capital et il te suffira d’un trade gagnant à 10% pour retrouver ton capital initial.

 

Télécharge mon journal de trading gratuitement

 

L’importance du stop-loss (l’ordre stop)

Le scénario catastrophe le plus classique en trading:

Tu achète une action et malheureusement pour toi, contrairement à ce que t’as dit ton guru sur internet et contrairement à ta superbe analyse, l’action chute.

Tu es dégouté mais tu te dis que plutôt que de perdre l’argent misé, il est préférable d’attendre que l’action remonte…mais elle ne remonte pas et si tu attends encore tu vas tout perdre…du coup tu t’énerves, tu stresses et tu prends la seule décision qui te reste: tu vends pour ne pas tout perdre…et tu réalises que tu es déjà à -20% de perte sur ton capital initial en 1 seul trade !

Ca arrive tous les jours à beaucoup de traders et ça arrive vite, très vite.

Afin d’éviter de tels déboires il faut toujours mettre un stop-loss (SL), c’est à dire un ordre qui est déclenché quand l’action chute à un prix que tu as déterminé et limite ainsi ta perte possible.

Mais ce n’est pas tout. Ton stop-loss doit être un outil au service de ta stratégie de trading. C’est à partir du stop-loss que tu peux définir combien d’actions acheter pour un trade. Ton stop-loss peut aussi t’aider à déterminer un prix de vente.

Tout cela doit se refléter dans le journal de trading.

Concrètement je fais comment ?

Je pense que le plus simple et de partir sur un exmple.

Exemple:

Ton capital initial est de $10,000.

Ton pourcentage max de perte par trade est de 1% du capital initial, soit 10000*1%= $100.

Tu achètes 500 actions à $2.00, soit une mise de $1000.

  • Trade1 avec un SL à $1.90 ta perte maximale pour ce trade est de $0.10/action, soit 500*0.10= $50, soit 0.5% de ton capital.
  • Trade2 avec un SL à $1.50 ta perte maximale pour ce trade est de $0.50/action, soit 500*0.50= $250, soit 2.5% de ton trade.

Le trade1, avec un stop-loss à $1.90 répond à ta stratégie puisque que ta perte max est inférieure aux $100 que tu es prêts à perdre. Tu peux même doubler le nombre d’actions  et acheter 1000 actions pour le coup.

Par contre le trade2 ne répond pas à ta stratégie. Le stop-loss à $1.50 engendre une perte max supérieure aux $100 que tu es prêts à perdre. Ce qui veut dire que pour pouvoir mettre ton SL à $1.50, il te faut diminuer le nombre d’actions que tu achètes.

Voilà le calcul:

Nombre d’actions à acheter = 100/0.50 = 200.

Tu dois donc acheter 200 actions et non 500 pour respecter ta stratégie.

Le pourcentage du capital alloué par trade

C’est un autre aspect du money management. De nombreux traders expérimentés recommandent de consacrer un pourcentage maximum du capital par trade.

Mais c’est pas ce que tu viens d’expliquer juste au-dessus ?? Et bien non, et là encore le journal de trading doit te permettre d’y voir clair.

Au-dessus je parle du risque maximum de perte par trade. La perte maximale est déterminée par ton stoploss (SL), ton ordre stop.

Ici il s’agit de déterminer combien de trades tu veux réaliser.

Exemple

Reprenons l’exemple ci-dessus avec le trade1.

Tu as toujours $10,000 de capital.

Nous avons vu que le trade1 respecte ta stratégie de perte max par trade et que tu peux même acheter 1,000 actions. Soit 1,000 actions à $2.00 égale une mise de $2,000.

Jusqu’ici tout va bien.

Pourtant tu viens de bloquer 20% de ton capital sur 1 seul trade. En effet, quelque soit ton ordre, l’argent misé est bloqué par ton broker. Ce qui veut dire que ton captial restant à trader est de $8,000. Il te reste alors 4 trades possibles dans cette même logique.

Si comme moi tu fais du swing trading, c’est à dire avec des positions sur plusieurs jours voir plusieurs semaines, après 4 trades tu n’as plus rien à faire sauf attendre de sortir d’une de tes positions.

A ce rythme là, à moins d’être à 100% de réussite sur tous tes trades, tu ne vas pas aller bien loin.

Tu te dis que tu n’alloura pas 20% de ton captial d’un coup ?  

Et bien là aussi ça dépend de ton capital. Plus il est petit et plus il est facile de miser gros. Si tu as $100, miser $20 n’est pas énorme, c’est simplement le billet dans ton portefeuille.

Alors que si tu as $10,000 miser $2,000 d’un coup ça commence à te faire suer et tu auras naturellement tendance à diminuer ta mise.

Le journal de trading doit donc t’aider là aussi.

Il est donc généralement recommandé d’allouer un pourcentage de ton capital à miser par trade.

Généralement les traders expérimentés recommandent 1% à 5%. Après c’est à toi de voir bien sur. Si tu es sur de ton trade tu peux monter à 6%, 10%, etc.

Mais n’oublie pas qu’il est toujours bon de diversifier ses investissements, cela s’applique aussi aux nombres de trades 😉

Exemple

Donc on poursuit notre exemple.

Finalement tu décides d’allouer 3% de ton capital par trade.

Cela veut dire que ta mise maximale sera de 10,000*3%= $300.

$300 ! On est bien loin des $2,000 du trade1.

Pour que le trade1 soit en accord avec ta stratégie tu n’achètes pas 1,000 actions mais 300/2= 150 actions.

Idem pour le trade2 avec un SL à $1.50. Tu n’achètes pas 200 actions mais seulement 150.

150 actions au lieu de 1000 ! Quand tu es sûr de ton trade (ce qui est déjà une erreur en soi) il est difficile de resister à la tentation d’acheter 1000 actions. Là encore le journal de trading doit t’aider à respecter les limites que tu fixes dans le cadre de ta stratégie de trading. Le journal de trading te permet de redescendre sur Terre, notamment grâce à l’historique de tes trades.

 

La progression

En plus d’aider à passer un ordre en accord avec sa stratégie et son money management comme nous venons de le voir, il est important que le journal de trading permette de voir ses progrès.

Ta progression est le reflet de ta stratégie.

 

Taux de réussite

Une bonne manière de se rendre compte de sa progression est tout simplement de calculer son taux de réussite, c’est à le pourcentage de trades positifs.

Taux de réussite = nombre trades gagnants / nombre de trades total.

En effet le but est d’avoir autant que possible un nombre de trades gagnants supérieur au nombre de trades perdants.

Mon journal de trading me permet de connaître mon taux de réussite pour chaque mois.

 

Nombre de trades

Le nombre de trades réalisés dans le mois est aussi un bon indicateur de la progression. Le journal de trading permet d’avoir cette information.

 

Perte/Profit

Un autre indicateur majeur est bien sûr le profit ou la perte du mois. Le journal de trading permet d’avoir cette information.

 

Analyse de ta stratégie

Une fois que tu connais ton taux de réussite, ton nombre de trades et ton profit (ou ta perte)  tu obtiens une bonne visibilité de ta progression mois par mois.

En effet tu peux tirer des conclusions intéressantes en comparant ces données les unes aux autres et en les comparants aux mois précédents.

Exemple

  • En janvier: taux de réussite faible, beaucoup de trades, grosse perte
  • En février: taux de réussite faible, moins de trades, petite perte
  • En mars: taux de réussite meilleur, nombre de trades identique à février, premier profit
  • En avril nouvelle stratégie sur une figure que tu apprécies particulièrement: taux de réussite meilleur, nombre de trades identique à février, meilleur profit

Tu peux donc déduire que tu es meilleur quand tu trade moins et sur des figures de chartisme que tu connais bien.

 

La performance

La progression doit être l’objectif numéro #1 du trader débutant, la constance doit être l’objectif #1 du trader expérimenté.

Bien sûr il est important de calculer la performance pour chaque trade, ne serait-ce que pour s’assurer de couvrir les frais de courtage en cas de sortie 😉

J’aime aussi regarder la performance mensuelle. Le journal de trading permet d’avoir cette information.

 

Noter ses trades

Une bonne technique pour performer est de noter ses trades. C’est une astuce de Nicolas Bazard dont j’ai suivi la formation. Nicolas ne devrait pas m’en vouloir de dévoiler sa technique car je crois bien qu’il en parle dans les 4 vidéos gratuites qu’il offre ICI.

C’est assez simple et très efficace pour se rendre compte de son évolution. Nicolas Bazard recommande de noter de 1 à 5 chaque trade selon l’échelle suivante:

  1. Ordre stop non respecté, grosse perte
  2. Ordre stop non respecté, petite perte
  3. Ordre stop respecté ET/OU Inférieur aux frais
  4. Objectif de profit non respecté
  5. Objectif de profit respecté

Le journal de trading permet de voir si tu progresses: au début tu as plus de note 1,2 et 3 que de notes 4 et 5 et au fur et à mesure que tu progresses ça s’inverse 😉

 

Conclusion

Pfff…voilà pour ce que doit contenir au minimum selon moi un bon journal de trading.

Je pense que je vais continuer d’optimiser mon journal de trading et je suis preneur de tes recommandations.

En tout cas j’espère que cet article te sera utile.

Si c’est le cas n’hésite pas à le le dire dans un commentaire ci-dessous et à liker ma page Facebook ici.

 

Tu peux télécharger mon journal de trading gratuitement sur mon blog espritrentier.fr

Dans un prochain article j’expliquerais comment utiliser mon journal de trading.

A bientôt !

 

Télécharge mon journal de trading gratuitement

 

2 réflexions sur “Journal de trading”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *